Charles le Hodey Charles le Hodey
VP Growth

Comment estimer au mieux le coût de la main d’œuvre sur un chantier ?

Comment estimer au mieux le coût de la main d’œuvre sur un chantier ?

Calculer le coût précis – mais néanmoins compétitif – d’un projet de construction peut se révéler très difficile. Régulièrement, en raison de l’ampleur d’un projet et des quantités de main-d’œuvre, de matériaux et d’équipements nécessaires (sans parler de la complexité supplémentaire liée à l’intervention de nombreux sous-traitants), l’établissement du coût d’un chantier de construction peut parfois ressembler à un voyage dans l’inconnu. Les outils numériques peuvent faciliter considérablement ce processus en apportant des données précises sur le coût de la main d’œuvre dans le secteur de la construction, ainsi que sur les coûts en termes de temps et de matériaux à prendre en compte dans les calculs, vous permettant ainsi d’aboutir à un coût précis. Cette capacité des outils numériques à mieux gérer les projets de construction n’est de plus qu’un de leurs nombreux avantages.

L’un des aspects les plus problématiques lors du calcul du coût total d’une offre est le coût de la main-d’œuvre nécessaire pour le projet. Ce facteur est toutefois essentiel pour la réussite financière d’un projet, car le coût de la main-d’œuvre représente une part importante du coût total. Selon The Construction Labor Market Analyzer, le coût de la main-d’œuvre dans le secteur de la construction se situe entre 20 et 40 % du coût total.

La terminologie dans ce domaine peut varier légèrement d’un pays à l’autre et certains coûts spécifiques varieront d’un projet à l’autre (par exemple, le coût salarial en pourcentage ou en coût horaire). Toutefois, les descriptions ci-dessous permettent de dresser un aperçu des types de calculs nécessaires pour établir vos coûts de main-d’œuvre.

Coût salarial direct et indirect

Le coût salarial se compose de deux éléments distincts : les coûts directs et les coûts indirects. Les coûts directs sont les salaires que vous payez à vos travailleurs – ce que nous appellerons parfois le taux de base. Les coûts indirects correspondent au coût de chaque employé en dehors de son salaire horaire. Ces coûts incluent notamment les charges sociales, les assurances, les congés payés et les indemnités de maladie, la formation et les autres avantages sociaux.

Le coût salarial est le total cumulé de ces coûts directs et indirects. Ce coût est également calculé sous forme de pourcentage :

Coût salarial (%) = Coûts indirects/coûts directs * 100

En outre, le coût salarial peut être exprimé en coût horaire en divisant le coût salarial total annuel par le nombre d’heures de travail d’un employé. Par exemple :

Une journée de travail de 8 heures sur 52 semaines = 8 heures x 5 jours x 52 semaines = 2080 heures

20 jours de congés payés et 25 jours d’absences (maladie, formation, etc.) par an = 20 jours + 25 jours = 45 jours (45 jours x 8 heures = 360 heures)

Nombre total d’heures de travail = 2080 heures – 360 heures = 1720 heures

Si le coût salarial annuel comprend les éléments suivants :

Impôts sur le revenu = 3 000 £
Assurance = 1 000 £
Avantages sociaux = 2000 £.
Autres dépenses = 3 000 £.
Coût salarial total annuel = 3000 £ + 1000 £ + 2000 £ + 3000 £ = 9000 £

La conversion de ce coût salarial total annuel en un coût horaire s’effectue avec l’opération suivante :

Coût salarial total annuel/nombre total d’heures de travail = 9 000 £/1 720 heures = 5,23 £

Les valeurs sont généralement arrondies afin de tenir compte d’une marge d’erreur et dans un souci de simplification des calculs. Le taux salarial nécessaire au calcul du coût de votre projet est établi en prenant en compte le coût salarial ainsi que de la marge bénéficiaire nécessaire pour assurer un bénéfice à votre entreprise.

Facteur de temps et rendement

Connaître le coût de votre main d’œuvre n’est toutefois que la moitié du problème : vous devez également connaître la quantité de main d’œuvre nécessaire pour mener à bien le projet. Pour cela, nous utilisons parfois un facteur de temps – par exemple, il faut 30 minutes pour construire 1m² de mur en briques. Pour un mur en briques de 100 m², le facteur de temps sera donc de 50 heures.

Si le travail est effectué par une équipe de cinq travailleurs, le temps nécessaire pour compléter la tâche est de 50 heures/5 personnes = 10 heures.

Le rendement indique la quantité d’unités de travail effectuées pendant une période donnée, généralement une heure ou un jour. Cet indicateur est utilisé pour établir le travail potentiel de la main-d’œuvre ou de l’équipement et détermine, par exemple, la durée pendant laquelle la main-d’œuvre est requise. Cette durée est calculée en divisant la quantité de travail par le rendement – par exemple, un mur en briques de 50 m² doit être construit avec un rendement de 16 m² par jour :

Durée = quantité de travail à effectuer/rendement = 50m²/16m² par jour = 3,125 jours

Le facteurs temps et les rendements sont calculés soit en se servant de données tirées d’expériences dans le cadre d’autres projets similaires, soit, lorsque cela n’est pas possible, par déduction, analyse, et recherches sur les différents facteurs.

Comment les outils numériques peuvent effectuer le calcul précis des coûts de la main d’œuvre

Tous ces calculs reposent sur une chose : des données précises et fiables. Il convient donc d’éviter l’effet GIGO (« Garbage In, Garbage Out »). C’est dans de tels moments qu’une feuille d’heure digitale devient inestimable. Cette application de suivi des heures permet à vos travailleurs d’enregistrer facilement le travail qu’ils effectuent, leurs heures de travail, leurs absences et d’autres informations pertinentes requises par la paie. En plus de fournir des données plus précises et moins sujettes aux erreurs que les documents traditionnels sur papier ou feuilles de calcul, les feuilles d’heures digitales permettent un suivi des données en direct et intégré. Ainsi, elles augmentent considérablement le niveau de précision des données, car les travailleurs peuvent affecter des heures à une tâche ou à un poste de travail spécifiques.

Les feuilles d’heures digitales utilisant des logiciels de gestion du temps de travail et du matériel sont directement accessibles sur les smartphones, les tablettes et un portail Internet, ce qui permet de collecter les données nécessaires à la gestion des salaires et au suivi des soumissions (code financier, code de catégorie de soumission, structure des coûts, etc.). Les principales caractéristiques des feuilles d’heures digitales sont les suivantes  :

  • Un processus rationalisé de collecte, d’analyse, de suivi et d’intégration des données de terrain.
  • Un mode hors ligne pour une utilisation sur site optimale et ininterrompue.
  • Une fonction d’approbation par signature adaptée à votre processus actuel.
  • Un contenu personnalisé adapté à votre propre processus de paie.
  • Un préremplissage des heures et des jours à partir de l’emploi du temps ou des jours précédents.
  • L’ajout facile de nouveaux travailleurs et la copie d’activités répétées.

Le calcul précis des coûts de la main-d’œuvre est crucial

Au final, une entreprise de construction aura du mal à rester compétitive et financièrement viable si elle ne connaît pas ni ne maitrise parfaitement ses coûts de main-d’œuvre. Comment pouvez-vous facturer des coûts réalistes si vous ne savez pas véritablement combien le projet va vous coûter ? Faire une offre ou un devis qui a surestimé ou sous-estimé les coûts de main-d’œuvre de manière significative sera très préjudiciable pour vos affaires. Pour éviter ce scénario, il est nécessaire de disposer de données précises sur le coût de la main-d’œuvre, avec le niveau de détail requis. Les feuilles d’heures digitales et d’autres logiciels de gestion du temps de travail peuvent vous aider à fournir de telles données vitales et à garantir que votre entreprise effectue des offres à la fois compétitives et rentables.

Autre contenu qui pourrait vous intéresser