James Baron James Baron
Technical Copywriter

Le pouvoir des contrôles de présence numériques pour faire respecter la sûreté et la sécurité

La pandémie COVID-19 a eu un impact négatif énorme sur le secteur de la construction. Les restrictions se lèvent peu à peu dans certains pays et, dans les semaines à venir, de plus en plus de chantiers vont probablement rouvrir. Dans le cadre de cette reprise progressive, le contrôle numérique de la présence sur les chantiers et la formation pourraient être deux des clés pour garantir à l’avenir le respect de la réglementation.

Au moment de l’écriture de ces lignes, il est clair que quelques pays rouvrent ou envisagent de rouvrir certains chantiers de construction critiques qui étaient auparavant fermés en raison de la pandémie COVID-19. Par exemple, en Espagne ou au Royaume-Uni, certains travailleurs sont autorisés à revenir sur leurs chantiers. 

Les défis à venir

Le secteur de la construction doit faire face à de nombreux défis différents lors du retour au travail, notamment, mais pas exclusivement, les suivants :

  • Organiser une réintroduction progressive des travailleurs sur le chantier afin qu’ils ne reviennent pas tous en même temps, ce qui pourrait entraîner des problèmes,
  • Veiller à ce que le chantier respecte toutes les nouvelles réglementations internes et externes, notamment en matière de sûreté et de sécurité,
  • Coordonner les travailleurs mieux que jamais pour éviter la propagation des virus,
  • Aider les chefs de chantier à gérer leurs sites à distance,
  • Résoudre les difficultés d’application et de mise en œuvre des nouvelles instructions,
  • Permettre le signalement rapide de tout cas de COVID-19 sur le site afin de pouvoir agir rapidement.

La réouverture de ces chantiers, alors que le virus est encore présent, est une source de préoccupation immédiate. Mais plutôt que de considérer uniquement les problèmes tels que la garantie de distances de travail sûres, la fourniture de masques (parfois rares) ou la reprise des régions et développements prioritaires, il est également important de pouvoir planifier à l’avance pour découvrir de nouvelles façons de travailler avec les réglementations qui seront probablement imposées.

C’est donc le moment idéal pour organiser et adapter votre main-d’œuvre afin de commencer à travailler encore plus intelligemment qu’auparavant et d’avoir une transparence totale sur ce qui se passe réellement sur vos chantiers. Les contrôles de présence numériques peuvent être un outil précieux à cet égard pour la gestion des chantiers et pour le siège social.

Une application de contrôle de présence

Chez TRAXXEO, nous croyons fermement que la numérisation des chantiers de construction peut révolutionner les méthodes de travail établies (lire à ce sujet « Comment utiliser la numérisation pour optimiser les ressources de votre chantier » et « Nouvelles tendances numériques pour gérer la productivité sur les chantiers de construction »).

Grâce à l’application de contrôle de présence de TRAXXEO, vous pourrez gérer les accréditations, les formations en matière de santé et de sécurité, ainsi que toute la documentation nécessaire des employés et des sous-traitants pour assurer la conformité administrative. Cela vous permet de :

  • vérifier la présence et la conformité des travailleurs et des sous-traitants,
  • effectuer une synchronisation bidirectionnelle des données nécessaires avec votre organisme de sécurité sociale,
  • rendre les données disponibles via un smartphone ou une tablette pour les gestionnaires sur place,
  • assurer une compatibilité à 100 % avec tous les systèmes de badges et solutions existantes de checkin au travail.

L’utilisation de ce type de technologie représente une opportunité majeure qui commence à être exploitée par un nombre croissant d’entreprises dans tous les secteurs de l’économie. La numérisation de processus auparavant longs et inefficaces progresse dans presque tous les aspects de la vie domestique et professionnelle, et le secteur de la construction ne fait certainement pas exception à la règle.

Travailler ensemble pour réussir

Ces derniers mois ont été très difficiles pour le secteur de la construction et les mois à venir le seront probablement aussi. Profitons de cette aubaine et considérons que c’est le moment idéal pour innover et développer de nouvelles façons de travailler ensemble.

« Nous ne pouvons pas à nous seuls initier la reprise de nos chantiers dans la mesure où nous sommes dépendants de nombreux autres acteurs : maîtres d’ouvrage, fournisseurs, coordinateurs de sécurité et de santé, bureaux d’études et d’ingénierie… La coordination au niveau des préfets de département est donc essentielle. »

Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics en France

Depuis le début de cette crise, il y a eu – et il y aura encore – de nombreux nouveaux défis à relever pour relancer les activités économiques et sociales de notre secteur et de notre société. L’équipe TRAXXEO a la ferme conviction que la crise doit être combattue ensemble. En intégrant mieux les systèmes existants à l’aide de solutions numériques comme le contrôle de présence, nous ne retomberons pas dans des habitudes inefficaces ou peu rentables et, au contraire, nous en sortirons encore plus forts à long terme.

À lire également